RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle de Surveillance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 238


MessageSujet: Salle de Surveillance   Ven 17 Jan - 20:26

Salle de Surveillance

L'oeil voit tout... C'est ici que vous pouvez voir tous les écrans de chaque caméra ainsi que rédiriger une camera vers un autre angle.  
fiche réalisée par kusumitagraph' | ex nihilo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseculaseculorum.forumactif.org


REBELLE — Infiltré(e)
avatar

Ella Walker


REBELLE — Infiltré(e)

arrivé(e) le : : 29/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 116
emploi : : Douanière


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Sam 18 Jan - 11:32





“ Escape it ”



Ici c’était le gros merdier. « Smith a capturé John et Aela… mais je présume que tu dois déjà être au courant. Je fais quoi ? Je suis censé protéger le labyrinthe… Mais si Smith débarque ? « Oui j’étais au téléphone avec ma petite amie, mais également celle qui était à la tête de la citadelle. Je gardais un œil sur les couloirs. J’avais renvoyé les gardes plus loin dans le couloir près de l’ascenseur et de l’escalier. Mon regard allait du couloir vers les caméras. C’était calme pour l’instant, mais je craignais la tornade. J’étais une espionne ici. Et parfois il y a des jours ou ce n’est vraiment pas facile de jouer son rôle. C’était comme aujourd’hui. J’étais tenté par désactiver toutes les caméras, et d’aider tous les prisonniers à s’échapper. Mais je me doutais déjà que Lara ne serait pas d’accord. J’étais mieux ici, je pouvais les procurer plus d’informations que si je devais me cacher. « Oui, je sais… » Entendant des pas qui s’approchaient de la salle. « Je dois te laisser, y a quelqu’un qui arrive. Fais attention à toi… Je t’aime. » Je rangeais mon cellulaire dans ma poche.

Me tournant vers la porte je remarquais Lisbeth Korwald. Je ne la connaissais pas très bien. On ne peut pas connaître tout le monde. Par contre je me demandais bien ce qu’elle venait faire ici ? « Salut… Qu’est-ce qui se passe ? Quelque chose ne va pas ? » Ne devrait-elle pas être en train de patrouiller dans les couloirs ? Ou encore près de l’entrée ? En attendant sa réponse je tournais mon regard vers les écrans. Je me demandais si Smith ferait une tentative ou si le serpent allait attendre dans son trou ?

Codage fait par .Jenaa


_________________


    ♥️ Toi & Moi
    There are some people who are so much a part of us they'll be with us no matter what. They are our solid ground... Our North Star, and the small clear voices in our hearts that will be with us... always. (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Lun 27 Jan - 18:41

    Hors de question que je reste là, à me tourner les pouces… Lisbeth, dans sa blousse blanche, quitta les salles de laboratoire, abandonnant les travaux en cours, sans songer un seul instant aux risques qu’elle allait entreprendre aujourd’hui. La panique s’était emparée du labyrinthe, réduisant les effectifs dans chacun des niveaux tout naturellement. John O’Brian et Aela Davenport. Non seulement leur disparition démontrait leur importance, mais également la faiblesse du gouvernement sans eux… Les choses peuvent enfin prendre une autre tournure. C’était l’occasion à saisir et souhaiter qu’elle bascule à tout jamais l’avenir de Belfast. Mais pour l’heure, il fallait agir vite et intelligemment. Elle se dirigea lentement vers le niveau de la surveillance, là où on voit tout…

    Où sont passés tout le monde ? Vous comptez également vous terrez dans un coin en attendant que les choses reviennent à la normal ? Un conseil, rendez-vous utile…

    Les gens patrouillaient, d’autres restaient là, à rien faire. Être l’une des responsables scientifiques avait ses avantages. Elle donnait des ordres, indiquait, dirigeait, maintenait le rendement de travail, sans qu’on lui pose de question. Autant faire comme si elle avait quelque chose à faire des recherches, du maintient de l’ordre. Ça servait, n’étant qu’une manière de voiler ses intentions, les vraies.
    Elle dénoua son chignon avant d’en refaire une nouvelle, s’approchant de la salle de surveillance. Sa respiration s’accélérait à mesure, espérant réussir à agir sans attirer l’attention sur elle. Mais capable d’un raisonnement hors norme et en considérant la situation actuelle, justifier sa présence en ces lieux sera aisé. Une voix résonne, une seule… Ses pas l’ont dû avertir de son arrivée, car la voix se tut. Un bref soupire se déploya de ses narines, reprenant ce masque flegmatique, juste avant de passer la porte du bureau.

    Ella Walker… Elle aurait dû se douter qu’elle risquerait d’être là. Après tout, personne ne devait être autorisé à passer les douanes… La blonde la salut, lui demandant si quelque chose n’allait pas. Lisbeth avança de quelques pas, la toisant d’un regard impénétrable.

    Mais vous savez autant que moi que rien ne va… Fit-elle, doucereusement, se permettant d’esquisser un mince sourire à ses lèvres. Je voulais voir où en était les recherches et si les activités du labyrinthe pouvaient reprendre bientôt…

    De dos à elle, la jeune Douanière furetait les nombreux écrans qui affichaient dans des angles divers des lieux par intermittence. Elle regarda discrètement sur les bureaux, devinant que certaines commandes devaient désactiver les caméras, détecteurs de mouvement et verrouillage des portes. Elle était donc bien située, pour l’instant…
Revenir en haut Aller en bas


REBELLE — Infiltré(e)
avatar

Ella Walker


REBELLE — Infiltré(e)

arrivé(e) le : : 29/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 116
emploi : : Douanière


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Mar 28 Jan - 13:32





“ Escape it ”




Toutes les entrées et sorties étaient bloqués, il y avait des barricades partout, des patrouilles qui cherchaient dans toute la ville Aela et John. J’avais prévenu ma bien-aimée. Je savais que Lara ne risquait rien, son pass était vraie et elle était une bonne infirmière, une bonne civile. Cependant pas toutes les citadelles étaient parfaites, et certaines devraient plus rester à l’abri des regards. Surtout un jour tel que celui-ci. Mon regard parcourait les cameras alors que la question de Lisbeth me trottait en tête. C’est vrai que rien ne semblait se passer comme avait prévenu ce gouvernement. Mais fallait pas sous-estimer Smith. Je n’aimais pas spécialement Smith. Je me méfiais de lui. Je n’aimais pas la violence qu’il mettait dans toutes ces actions. Malgré tout… j’étais du même côté que lui. Je voulais faire tomber ce gouvernement. Mais en douceur, en aidant les gens, pas en détruisant la vie de tous ceux qui travaillaient ici… « Je ne peux malheureusement pas vous aider…. Je pense qu’il serait plus envisageable de demander une telle question à Monsieur Davenport. »[/b] Oui, je n’en savais rien. John n’était pas là, alors toute responsabilité du doigt allait immédiatement vers la tête lui-même. Et ce dernier… Je pense qu’il a perdu sa tête… Smith avait bien frappé… mais trop fort et j’avais peur de ce qui risquait d’y avoir comme vengeance.

Finalement je me tournais à nouveau vers la scientifique. « Vous devriez peut-etre retourné dans votre secteur… Comme responsable ils ont surement besoin de quelqu’un pour prendre les choses en main…. Car visiblement Madame Snow n’est pas apte à s’occuper de son département. » Oui, je ne voulais pas avoir quelqu’un d’autre que moi dans cette pièce. Si Smith faisait réellement une attaque je voulais le voir. Je voulais le savoir. Et surtout je voulais être là pour désactiver une ou deux cameras. L’électronique… on ne peut pas trop s’y fier hein. Par contre si j’avais une autre personne de ce gouvernement près de moi, je ne pouvais pas agir sans révéler de quel côté j’étais réellement. Cependant je ne voulais pas lui attirer les soupçons. Je tournais mon regard vers les caméras. Je remarquais Luke, rien de bien suspect et puis quelques gens qui tramaient dans les couloirs des couveuses. N’ayant pas l’accès, j’ignorais si les gens avaient l’autorisation de se promener là ou pas. Je ne les connaissais pas, probablement deux nouveaux horizons.


Codage fait par .Jenaa

_________________


    ♥️ Toi & Moi
    There are some people who are so much a part of us they'll be with us no matter what. They are our solid ground... Our North Star, and the small clear voices in our hearts that will be with us... always. (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 238


MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Ven 7 Fév - 14:35

Keep Trying

L’alerte se fait entendre, quelqu’un essaie de s’enfuir. Un des écrans clignote montrant l’étage, et plus précisément la pièce ou l’alarme s’était déclenché…. Toilette…. Couveuses… Toutes les sorties se sont automatiquement verrouillés. Personne ne peut sortir de ce bâtiment sans avoir un badge pour déverrouiller les accès. Ella, en tant que responsable de la douane, tu as un badge pour rouvrir les accès du rez de chaussé. Lisbeth, toi par contre tu as le badge qui rouvre les accès à l’étage des couveuses. Mais sachez que dès que vous ouvrez une porte, cela s’enregistre… Alors réfléchissez bien à vos actions. C’est votre responsabilité…
fiche réalisée par kusumitagraph' | ex nihilo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseculaseculorum.forumactif.org


Invité
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Dim 9 Fév - 17:04

    Devenport. Mieux vaut qu’il reste là où il est, peu importe où. Aux dernières nouvelles, il accompagnait le groupe de recherche pour retrouver sa femme et John. Ce serait surprenant de le voir au labyrinthe. La question était donc aberrante, mais voilait les intentions de la scientifique, ne serait-ce que pour justifier sa venue en ces lieux. Elle continuait à fureté discrètement chaque commande, chaque écran, chaque petit détail qui pourrait lui être utile. Elle entrevit des mouvements sur l’un des écrans, reconnaissant le hall d’entrée. Il y avait de l’action…

    C’est donc ici où tous se passe ? Ignorant les conseils d’Ella à retourner vers son département, elle s’approcha doucement des commandes devant lequel la jeune douanière se tenait. Nous avons accès aux vidéos de surveillance, mais pas à ces commandes. Ce serait pratique pourtant.

    Elle devinait aisément qu’Ella voulait la voir partir de ces lieux, sans qu’elle en saisisse la raison, mais qu’elle doute de sa personne la surprendrait. Elle désirait échanger davantage avec elle et tirer peut-être plus d’information. Elle se tourna vers la blonde pour lui faire face, masquant son amusement face à la situation et sa nervosité à la faire détourner les yeux des caméras, ne serait-ce qu’un instant…

    Vous savez ce que je déteste le plus ? Un mince sourire arque ses lèvres avant de poursuivre, la toisant de ses mires sombres, insondable. Être inutile. Je vous offre donc mon aide. Et ne vous inquiétez pas pour mon département, il y a déjà suffisamment de personne là-bas.

    Quelques secondes de silence, l’alarme se déclenche dans un vacarme des plus désemparent. Lisbeth regarda Ella, les sourcils froncés et elle se tourna machinalement vers les écrans pour comprendre ce qui se passait. Dans le Hall, elle reconnu Luke Hale qui semblait regarder vers eux, d’un regard accusateur. Mais ce qu’il ignorait, c’est qu’elles-mêmes ignorait ce qui se passait. Elle fouilla chaque écran. Le matériel est sans faille, leur avisant où précisément l’alarme s’était déclenchée et pour quel raison : quelqu’un tentait de s’échapper. Lisbeth s’emballa discrètement, fixant l’écran qui indiquait la salle de bain. Elle aurait dû se douter que des nouveaux horizons profiteraient de la situation pour s’échapper.

    J’ai peut-être parlé trop vite… Lança-t-elle, nullement affectée par ce qui vient de se passer. Elle était connue pour sa froideur et elle ne cessera pas de le démontrer.

    Son badge pourrait servir à quelque chose. Il fallait faire vite. Elle savait que chaque accès, dans un état d’alerte, était limité et il fallait être muni de badge, selon sa fonction. Elle considéra un instant la demoiselle.

    Doit-on contacter Luke Hale ? Il semble perplexe et perdu… Elle désigna l'image qui affichait le hall d'entrée.

    Démuni. Elle sourit intérieurement. Elle attendra les indications et agira en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas


REBELLE — Infiltré(e)
avatar

Ella Walker


REBELLE — Infiltré(e)

arrivé(e) le : : 29/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 116
emploi : : Douanière


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Lun 10 Fév - 0:51





“ Escape it ”



Rien de bien spécial. Hale qui semble aimer jouer les gros bras, ça devrait le changer de pouvoir donner des ordres dans la lumière du jour et non uniquement dans l’obscurité de ses cachots. La jeune femme par contre ne semblait pas vouloir quitter les lieux. Rah super pot de colle, je déteste ce genre de personnage. Cependant voilà que tout à coup l’alarme se mit à sonner, aussi tôt je m’approchais de l’écran qui attirait toute l’attention. Ah zut. Pourquoi est-ce qu’ils pensent pouvoir s’enfuir d’ici ? Très vite Lisbeth me pointait les autres écrans du doigt. C’est vrai que Luke paraissait perdu… en même temps logique, il n’avait pas de badge et ne savait probablement pas ce qui se passait. Bon la jeune femme avait dit qu’elle s’était senti inutile, elle m’avait proposé son aide, alors autant l’utiliser. Et puis elle devait avoir un badge pour accéder aux couveuses. Moi malheureusement, bien que j’aimerais savoir en plus de détails ce qui se passait là, je n’avais pas l’accès. « Tu as accès aux couveuses ? »

Contacter Luke ? Ah, j’avais envie de rire. Non j’aimais bien le voir ainsi. Ca ne pouvait pas lui faire du mal. Cependant… Pour le bien de toute le monde, il fallait que j’ouvre en bas, pour laisser partir les gardes et qu’ils puissent contourner le bâtiment pour attraper nos fugitives. Car je ne les voyais nulle part sur l’écran donc ils étaient probablement sortis, mais pour être certaine. « Tu penses pouvoir aller voir dans les couveuses, ce qui a déclenché l’alarme ? Je vais voir Luke et l’aider un peu dans son merdier… car oui… visiblement les hommes ont toujours besoin d’aide. » Je n’attendis pas son avis. De toute manière je devais descendre. Donc soit elle restait ici. Soit elle partait chez les couveuses, peu importe ce qu’elle faisait je ne pouvais plus la tenir à l’œil. Et puis pas sure que je le voulais. Je pris mon badge, lui jettait encore un dernier regard, levant les yeux vers le ciel comme pour lui dire « ah les hommes » avant de sourire et de quitter la pièce.

>>> Ella quitte la pièce pour se rendre dans l’hall d’entrée.



Codage fait par .Jenaa

_________________


    ♥️ Toi & Moi
    There are some people who are so much a part of us they'll be with us no matter what. They are our solid ground... Our North Star, and the small clear voices in our hearts that will be with us... always. (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MEMBRE DU GOUVERNEMENT
avatar

Luke Hale


MEMBRE DU GOUVERNEMENT

arrivé(e) le : : 16/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 893
emploi : : Tortionnaire
Age : 28
Localisation : Derrière toi


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Mer 12 Fév - 21:59

[ARRIVÉ DU HALL D’ENTRÉE]

Je m'arrête devant la porte verrouillée par le badge. A partir de là, va falloir la jouer fine. Je glisse le badge et j'attends le "bip" puis je rentre. Y'a encore un clampin qui semble complètement perdu.

- Ah, M'sieur Hale. Je... Enfin... C'est la panique... Je veux dire... Y'a eu l'alarme et...

Ouai, je suis tombé sur un p'tit jeunot qui n'y connait rien. Moi, la seule idée que j'ai en tête pour le moment, c'est assurer mes arrières. Je cherche encore un moyen, une astuce pour effacer les vidéos sur lesquelles on me voit avec Siofra. Mais faut que ça reste discret, car si je fais effacer seulement les vidéos où on nous voit, ça paraitra suspect... Il faut se la jouer fine. Mais d'abord, faut que je trouve le moyen. Et puis il faut que je me débarrasse de cet imbécile.

- Trouve-moi les caméras à l'extérieur.

Il ne faut que quelques secondes pour pianoter sur les consoles, tourner les caméras grace au joystick et voir qu'en effet, ce sont bien deux asiatiques qui prennent la fuite. J'attrape ma radio et hurle dedans.

- Angle de Canal Street et Sycomore. J'ai plus rien après, faut demander à l'Oeil.

J'm'en fous de ces deux imbéciles d'ailleurs. Hey, j'viens d'avoir l'idée du siècle sans même y réfléchir.

- Vas à l'Oeil, demande-leur toutes les vidéos sur ses rues-là, je veux qu'on les retrouve.

Le gamin se lève et en toute naïveté, il sort de la pièce pour aller trouver le département de l'Oeil. Ca me laisse quelques minutes. L'Oeil a beaucoup plus de vidéos des rues. Ici, on ne surveille que le bâtiment. Mais l'Oeil surveille toute la ville ou presque. Je m'assois derrière les commandes. Bien, bien, bien... Je sors le CD d'enregistrement du Hall d'entrée. Bien, bien, bien... Qu'est-ce que je vais en faire... Je ne peux pas le casser, ça serait trop suspect... Je ne peux pas le faire disparaitre, ça serait suspect... J'attrape trois ou quatre autres CD au hasard. Caméra d'un couloir, caméra du bar, caméra d'un laboratoire... Là où on ne peut pas me relier avec Siofra. Ouai, parce que sinon, ça serait vraiment suspect. Je prends un CD pour en rayer un autre. Je m'applique à les rayer de la même manière, comme ça, ça passera pour une mauvaise manip, ou une mauvaise fabrication du CD. Je repasse le CD du Hall d'entrée et je cherche les passages où on me voit. Mais le CD saute et est incapable de lire les vidéos. Parfait. CD inutilisable. J'essuie consciencieusement les traces de doigts sur les CD et les laisse en évidence pour qu'un clampin les range et laisse SES empruntes dessus. Il ne faut pas quelques secondes pour que le jeunot revienne.

- Ils ont dit que les deux fuyards seraient entrés dans un magasin sur McCollum Road, mais qu'ils ne sont pas sûrs qu'ils soient déjà ressortis...

Ah l'Oeil... Ces incapables. Incapables de chopper Smith, incapables de trouver le QG des Epines, incapables de suivre deux civils... Je vais pour parler, mais le téléphone sonne. Je décroche. C'est Monsieur Davenport. Il se fout royalement de ces fuyards, ce qui l'intéresse c'est qu'on retrouve sa femme. Je raccroche et j'aboie dans ma radio qu'il faut plus d'hommes dans la ville en patrouille, à fouiller maison par maison s'il le fallait. Il fallait retrouver Madame Davenport!

_________________
Love me, 'cuz...    I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 238


MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Jeu 20 Fév - 6:59

Keep Trying

L’alarme s’est finalement arrêté de hurler et un certain calme s’est restauré dans le labyrinthe. Les patrouilles ont bien reçus les informations concernant les deux fugitives mais malheureusement aucun signe d’eux. Ils se sont bien cachés. Néanmoins lorsque Destiny Snow a entendu la fuite de deux de ses sujets, elle a ordonné qu’on exécute une rebelle, emprisonné dans les cachots depuis bien longtemps. Comme à son habitude elle a passé l’ordre sans donner plus d’informations.

FIN du scenario.
fiche réalisée par kusumitagraph' | ex nihilo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseculaseculorum.forumactif.org


MEMBRE DU GOUVERNEMENT
avatar

Luke Hale


MEMBRE DU GOUVERNEMENT

arrivé(e) le : : 16/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 893
emploi : : Tortionnaire
Age : 28
Localisation : Derrière toi


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   Ven 21 Fév - 4:38

Je soupire, me frotte les yeux et m'appuie sur le dossier de la chaise. Le petit jeunot fait de même et en bon garde, il scrute les écrans. C'est pas la peine de t'affoler mon gars, y'aura plus rien maintenant. Enfin j'espère en tout cas. Et puis finalement l'alarme se calme. Merci mon dieu, je commençais à avoir les oreilles qui sifflaient. Je souffle longuement expirant le maximum d'air de mes poumons. Normalement, je me suis couvert, normalement, j'ai tout grillé et on ne pourra pas me relier avec la fuite de Siofra. N'empèche, je suis intéressé par les deux autres, qui se sont enfuis, j'aimerais bien savoir comment ils ont fait. Faut avoir les couilles pour sortir de là quand même, au risque de se faire rattraper, capturer et... et quoi, tiens, d'ailleurs? Est-ce que les NH finissent dans mes geoles? J'en sais rien. J'entends la radio qui grésille et bientôt la voix de Madame Snow. Qu'est-ce qu'elle veut celle-là? Elle pleurniche dans son coin et maintenant quoi? Elle veut qu'on lui amène un chocolat? J'suis pas un chien, moi. Pourtant, je lève un sourcil quand j'entends sa demande. J'appuie sur le commutateur tout en me levant de ma chaise.

- Ca sera fait, Madame Snow.

Allez, hop, au boulot. J'ai pas besoin qu'on me dise plus que ça. Un ordre est un ordre. Bon, d'accord, elle n'est pas mon chef attitré, mais techniquement, je dois obéir à la Tête et elle fait partie de la Tête, sans parler que ce boulot, c'est dans mes geoles, donc c'est moi le responsable et donc, c'est moi qui doit m'y coller. Je crois pas que les autres gardes auraient la volonté d'aller jusque là. Je descends les escaliers jusqu'à l'étage des geoles. Il n'y a quasiment personne. Je connais chaque cellule par coeur et tous ces occupants aussi. Cellule 31. J'ouvre, je regarde la frêle créature qui se trouve là. Elle est jolie pourtant, elle aurait pu faire une Saveur, pourquoi pas. Mais bon, c'est pas moi qui décide, hein. Je sors mon arme de l'étui. C'est pas ma façon de faire, mais un ordre, reste un ordre. Elle lève sur moi des yeux de biche.

- T'as 30s pour prier ton dieu et faire tes adieux au monde.

Parce que ouai. Quand je torture, souvent, au moment où mes victimes rendent l'âme, ils prient leur dieu ou adressent des prières à la famille. J'ai jamais été contre ça, au contraire, quelque fois, c'est intéressant de savoir ce qu'ils veulent. Mais là, Madame Snow m'a demandé de mettre fin à la vie de cette Rebelle de manière expéditive, alors je lui laisse le temps de... finir avec la vie, ouai. Je compte 30s et je lève mon arme, appuie sur la détente. Il y a un cri et puis plus rien. Je referme la porte et soupire. Aujourd'hui, c'est vraiment un jour de merde.

_________________
Love me, 'cuz...    I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salle de Surveillance   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle de Surveillance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ IN SECULA SECULORUM :: Préambule :: « Administration » :: Evènements :: Scénario 2 : Escape it-