RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N'ouvrez jamais la porte au diable...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Dim 4 Jan - 1:02

Juliette était partie faire des courses alors qu’Alejandro gardait Raphaël. Il adorait ce petit, il avait même du mal à se dire que c’était son fils. Il était bien trop parfait pour être de lui… non il tenait beaucoup de Juliette, un ange. Quand on sonnait à la porte, Alejandro arquait un sourcil. Est-ce que Juliette aurait oublié ses clés ? Ils n’avaient pas beaucoup d’amis qui passaient rendre visite, alors c’était encore plus rare que d’oublier les clés de la maison. Cependant quand il ouvrit la porte et se trouvait face à face à ce visage trop connu, il restait pendant quelques instants bouche bée. Rien que pour vous dire que c’est très rare ! D’habitude notre beau apollon a toujours son mot à dire. Mais la venue de Madame Snow était la dernière qu’il attendait. Néanmoins il se reprit vite.

« Madame Snow…Qu’est-ce qui vous amène ici? Souhaitez-vous rentrer ? »

Destiny ne venait jamais pour rien. Il la connaissait assez bien pour savoir que cette femme avait toujours quelque chose en tête. Alors il espérait qu’elle dise très vite ce qu’elle voulait. Il détestait rester dans l’ignorance. La dernière fois qu’il avait vu Destiny… Ca remontait à quelques semaines après l’accouchement. Le bébé était en bon santé, et le projet des couveuses avait été abandonné. Destiny les avait laissé partir. Ils avaient reçu une maison ou depuis ils vivaient tranquillement à trois…. Pourquoi est-ce qu’elle était là ? Pendant un court instant Alejandro eut peur que cela soit la fin de leur vie tranquille.

« Pardonnez-moi mon audace… mais qu’est-ce que vous venez faire ici ? »

C’était étrange mais avec cette femme, Alejandro se sentait toujours menacé… Pourquoi il l’ignorait…Disons simplement qu’il savait fort bien comment Destiny fonctionnait. C’était avec des menaces, des menaces qu’elle mettait en exécution si on ne faisait pas ce qu’elle voulait. Une vraie tarée… Malgré ca… Si elle n’avait pas été là, il n’aurait jamais fait la connaissance de Juliette, et il ne serait pas là ou il en était. Il soupirait intérieurement. Finalement c’était compliqué. Et à cause de ca, il reprit un peu de ses anciennes manières.

« Souhaitez-vous quelque chose à boire ? On n’a pas beaucoup, Juliette est partie au courses… Mais il y a du café ou du thé ? »

_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


TÊTE — Le Nez
avatar

Destiny Snow


TÊTE — Le Nez

arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 612
emploi : : responsable du nez


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Dim 4 Jan - 1:14

Depuis plusieurs mois, Destiny travaillait en collaboration étroite avec Nolan. Mais cela ne voulait pas dire qu’elle avait abandonné ses anciens projets. Certes les couveuses n’existaient plus et elle était passée à quelque chose de plus innovatrice pour la science et plus cruelle pour l’être humain. Mais c’était selon elle nécessaire pour une bonne évolution de l’espère. Appelez-la tarée, elle s’en fiche complètement ‘ailleurs depuis la mort de sa sœur, elle se fiche de pas mal de choses. Mais aujourd’hui elle avait besoin de retourner un peu dans le passé, alors elle est allé frapper à la porte d’un vieux cobaye à elle. Alejandro Del Monte. Elle l’avait toujours bien apprécié. Non pour son caractère, mais pour ses performances. Juliette avait été directement enceinte. Y avait pas eu de meilleur étalon possible. C’était d’ailleurs quelque part dommage qu’après ca il était devenu si protecteur envers la femelle qu’il voulait rester près d’elle pour le restant de ses jours. Oui, les histoires à la cendrillon Destiny n’y croyait pas. Mais bon… Elle les avait laissé tranquil. Après tout, si Juliette avait un beau bébé en bonne santé et qu’elle et Alejandro vivaient leur petit conte de fée, la populace aurait eu plus de confiance dans les couveuses. Malheureusement les événements ne se sont pas passés comme elle aurait voulu…Mais on ne change rien au passé. Un sourire sur les lèvres, Destiny ne tardait pas à rentrer.

« Juliette n’est pas là ? »

Ce qu’elle venait faire ici… Le sourire de Destiny restait sur ses lèvres. Car bien sur elle n’était pas ici pour du thé et des biscuits. Elle observait quelques instants l’intérieur de la maison avant de se tourner vers le jeune homme.

« Comment va votre fils ? Pourrais-je le voir afin de m’assurer qu’il est toujours en bonne santé ? »

Destiny savait qu’il n’allait pas refuser. Il ne voulait pas la contrarier… Surtout pas que depuis le règne de Drake, tout tournait encore plus autour de satisfaire la tête. Destiny ne tardait pas à suivre le père jusqu’à son fils. Elle le prit dans ses bras, et l’observais des pieds jusqu’aux oreilles avant de le déposer dans les bras de son père.

« Vous avez un bel enfant, Alejandro. Vous pouvez en être fière. »

Du café ? Du thé ? Oh non Destiny ne comptait pas rester longtemps ici. Elle voulait aller directement à l’essentiel.

« Oh non c’est très aimable. Mais j’ai bien peur ne pas avoir assez de temps. Je suis venue ici pour m’assurer que votre enfant est toujours en bonne santé ainsi que de vous faire une requête. J’aimerais que vous continuiez de faire ce que vous faisiez dans les couveuses. Mais cette fois-ci à l’exterieur des couveuses… »


_________________

They say a picture says a thousand words
But I would trade a thousand pictures to hear one of yours
And I'm jealous of the angels cause they see you every day
And I see you when I'm dreaming. But it doesn't feel the same.
I Miss You, Sis' RIP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Dim 4 Jan - 1:27

Voir Raphael… il n’aimait pas ca, mais n’avait pas le choix. Alors docilement il la conduisait à son fils, faisant bien attention à ce qu’elle ne lui fasse pas de mal. Mais très vite Raphaël se retrouvait déjà dans ses bras.

« Merci. »

Oui, pour lui c’était le plus beau bébé du monde. Finalement Destiny semblait se décider de dire le pourquoi elle était ici. Alejandro secouait la tête. Il n’avait pas l’air de bien comprendre. D’ailleurs pas sure de vouloir comprendre ce qu’elle était en train de lui dire.

« Attendez… mais de quoi est-ce que vous parlez ? Vous voulez que je fasse quoi exactement ? Et puis, les couveuses n’existent plus. J’ai remplit ma part du contrat il me semble. J’ai fait un enfant à Juliette dans les délais demandés… «

Qu’est-ce qu’elle voulait ? Qu’il couche avec une autre ? Il ne pourrait jamais faire ca. Si il en aurait été facilement capable si il n’avait pas tant tenu à Juliette. Jamais il ne voudrait la blesser, il tenait trop à elle. Maintenant il était fort bien au courant que ce n’était surement pas une simple demande de la part de Destiny, mais plutôt un ordre. Hors on sait tous comment Alejandro réagit face à ca. Il se bloque. Il n’aime pas obéir. Il a tendance d’ailleurs à faire tout le contraire de ce qu’on lui dit. Et oui, ca reste un grand gamin tête. Trop tard pour y changer quoi ce soit. Ce sont les effets d’avoir été un prince. Il déposait Raphaël dans son lit avant de suivre Destiny jusqu’au salon. Il ne revenait pas qu’elle était ici pour lui demander ca. Il n’était pas un chien qu’on pouvait décider de jeter sur une femelle dès qu’on veut une nouvelle portée. Il est humain, ce sont tous des humains. Mais parfois il a tendance à penser que les animaux et les êtres humains se tiennent sur la même longueur pour Destiny.

« Il est en hors de question. Je suis fidel à Juliette. Je ne la trahirais pas pour une autre. Et je ne veux pas avoir des enfants avec une autre. »

Non mais ho, elle se prenait pour qui à la fin ? C’était déjà assez grave d’avoir entendu qu’il y avait certains horizons qui étaient là contre leur grès et qu’on forçait à coucher l’un avec l’autre. Mais elle n’allait pas l’obliger à faire ca. Il en était hors de question. Il voulait même aller en prison, mais il ne ferait pas ca à Juliette.

_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


TÊTE — Le Nez
avatar

Destiny Snow


TÊTE — Le Nez

arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 612
emploi : : responsable du nez


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Dim 4 Jan - 1:40

Destiny perdit son sourire. Elle détestait qu’on ne l’obéisse pas. Mais surtout elle roulait des yeux, car encore une fois il ne comprenait rien de ce qu’elle lui disait. Non au lieu d’écouter et d’obéir, voilà qu’il se bute et qu’il refuse. Lui sortant qu’il était hors de question de coucher avec une autre. Quand est-ce qu’elle avait parlé d’une autre femme ? Pourquoi voudrait-elle qu’il couche avec une autre ? Alors qu’elle avait en face d’elle deux êtres qui étaient sur le plan biologique parfait l’un pour l’autre ? Ils étaient sa création. Elles les avaient mit ensemble dans la couveuse. Et elle avait réussit à prouver que cela pouvait parfaitement fonctionner. Non seulement Alejandro et Juliette avait fini par s’aimer, mais en plus de ca, leur fils était un bel enfant et en bonne santé. C’était une expérience réussite. Tout ce qu’elle voulait c’était refaire la même expérience, mais maintenant à l’extérieur des couveuses.

« Tu as certes fait tout ce que je demandais… même si il y a eu quand même quelques incidents… »

La fois ou il était en train de boire de l’alcool avec une saveur inconnue, ou encore la fois ou il avait amené Juliette sur le toit du bâtiment… Alejandro n’avait pas été le meilleur des marionnettes, mais il avait été le plus performant. Et surtout il n’avait pas vraiment de raison de détester le gouvernement ou les couveuses vu tout le bonheur que cela lui a apporté.

« Qui te parles d’une autre femme ? Est-ce que j’ai dit ca ? Non je veux que toi et Juliette vous faitez un deuxième enfant… une petite sœur ou un petit frère pour Raphaël. »

Destiny s’approchait d’Alejandro.

« Ca ne doit quand même pas être si difficile à faire ? Je suis sure que Juliette n’aurait rien contre d’avoir un deuxième bébé… Et si elle ne se sent pas prête…. Et bien dit toi que la première fois elle n’avait pas non plus été prête à 100 pourcent. Et pourtant au final, il me semble qu’elle est heureuse, non ? »

C’était peut-etre mesquin de ma part de rappeler à Alejandro la première fois dans les couveuses. Juliette avait accepté de son plein grès mais dès qu’un homme s’approchait d’elle, on voyait bien qu’elle n’était plus tout à fait sure. Pourtant Alejandro avait réussit à la rassurer et à devenir proche. Un deuxième bébé ne devait pas être difficile… Maintenant elle savait que ce chien-là n’aimait pas recevoir des ordres.

« Je ne pense pas que je te demande beaucoup…. Un deuxième enfant … Et tout comme le premier je te le laisserai l’éduquer… mais je veux m’assurer qu’il soit en bonne santé et le reste…. Et si jamais tu refuses…. Ou que cela traine trop longtemps avant qu’elle tombe enceinte… alors dis adieu à ta petite famille heureuse… car je prendrais Raphaël… Et là, ta Juliette sera très très malheureuse… Alors applique toi pour la garder heureuse et me contenter en même temps. »

Destiny le pensait… Qu’il refuse et elle envoie John et son équipe reprendre le bébé. Elle trouvera bien quelqu’un d’autre pour s’en occuper. Puis… Franchement ? Elle ne demandait quand même pas beaucoup ? Faire un enfant à la femme qu’il aime ? Est-ce si difficile ?

_________________

They say a picture says a thousand words
But I would trade a thousand pictures to hear one of yours
And I'm jealous of the angels cause they see you every day
And I see you when I'm dreaming. But it doesn't feel the same.
I Miss You, Sis' RIP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Dim 4 Jan - 12:50

Alejandro avait besoin de toutes ses forces pour ne pas faire du mal à la femme en face de lui. Un deuxième enfant ? Perso il n’y avait pas vraiment pensé. Oh si Juliette le lui avait demandé il aurait accepté avec plaisir. Mais de lui-même non… il était content avec un. Un suffisait pour le moment. Le souci c’est qu’ici l’envie ne venait ni de Juliette ou lui… Mais d’une personne externe qui pensait pouvoir utiliser les gens comme des marionnettes. Et c’était là qu’il avait beaucoup de mal. Il serrait fort les dents pour ne pas dire ou faire un geste qu’il regretterait par la suite. Mais c’était vraiment très difficile. Il n’avait aucune idée si Juliette voulait un deuxième enfant ou pas… la question ne s’était jamais posé. Peut-être qu’effectivement Juliette voulait un deuxième… mais si jamais elle voulait attendre… il ne pouvait quand même pas l’obliger parce que la dingue de Snow le souhaitait ? D’habitude les menaces ne marchaient pas sur lui. Il n’avait jamais eu quelque chose à perdre, et il se fichait bien de ce que les gens pouvaient penser de lui… Mais là la menace touchait Raphaël et Juliette… Et ca il avait du mal à avaler. Il observait la jeune femme en face de lui. Il n’avait prononcé aucun mot depuis qu’elle avait commencé ses explications. Il espérait encore à une stupide blague, mais il voyait bien que c’était loin d’être le cas. Cette femme était réellement dingue. Alors finalement, n’ayant pas vraiment le choix, Alejandro reprit la parole.

« Et qu’est-ce qu’on a à y gagner ? »

Essayer de la dissuader ne servait à rien. Elle était bien trop tarée pour ca. La seule chose qui pouvait encore marcher c’était d’essayer de trouver quelque chose qui pouvait servir à lui et à Juliette. Car il n’avait nullement envie d’être son pantin pour le restant de sa vie. Surtout qu’il voyait bien ce qui se passait dehors. On ne devait pas avoir des preuves pour vous jeter en prison. Et il ne voulait pas se trouver en prison parce que sa tête n’aurait pas plus à un haut-placé de ce gouvernement.

« Je veux avoir votre parole qu’après ca, vous nous laissez tranquil. Et que cette famille n’a rien à craindre. Jamais. Tout ce qu’on souhaite c’est de vivre tranquillement, ensemble comme une famille. »

Et cela semblait devenir de plus en plus risqué dans la société actuelle. Alors il lui fallait la parole de Destiny. Et puis… Bah avait-il réellement le choix ? Il ne savait même pas encore si il allait en parler à Juliette… Il ne voulait pas lui mettre la pression. Mais en même temps il n’avait pas envie de lui mentir. Dilemme…

_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


TÊTE — Le Nez
avatar

Destiny Snow


TÊTE — Le Nez

arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 612
emploi : : responsable du nez


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mar 6 Jan - 15:55

Interieurement un petit sourire s’affichait sur les lèvres de la scientifique. C’était bien d’avoir autant de puissance, d’avoir autant de pouvoir sur les gens. Il suffit de les menacer pour obtenir tout ce qu’on veuille. Bien sûr, il faut bien choisir ses menaces, toujours toucher les gens là ou se trouve leur point faible. Et pour beaucoup d’entre eux c’est une femme… Alejandro n’était pas une exception à la règle. Juliette était devenue sa faiblesse et une force à utiliser pour Destiny. La majorité des gens n’ont pas compris qu’ils devaient protéger leur propre faiblesse. Toujours et en tout temps ils devaient être sure que leur amour ne pouvait pas être touché par leurs ennemis. Mais quand on ne se trouve pas au sommet, quand on doit obéir au gouvernement… il y a très peu de manière de se protéger. Une vie tranquille hein. C’est tout ce qu’il demandait ? Oh mais en réalité il n’avait rien à exiger en retour. Il devait faire ce qu’elle disait.

« On n’est pas en train de faire des négociations… cependant parce que je t’apprécie, je vais quand même faire un geste et te promettre que ta famille n’a rien à craindre. Cependant… Si jamais toi ou Juliette êtes surprit à protéger un rebelle ou une personne recherchée… il va de soit que je ne vais pas bouger le petit doigt pour te sortir de cette situation…. Néanmoins si toi et Juliette ne fréquenter pas les ennemis du gouvernement, tu peux même avoir des amendes que je t’en libèrerais…. Mais à condition qu’il y a un deuxième et je veux apprendre la bonne nouvelle dans les trois mois qui suivent. Au-dessus de ce délai, je te fais arrêter et je viendrais chercher Raphaël.

Dans les yeux de Destiny s’était une belle opportunité pour lui, et elle ne voyait pas du tout pourquoi il ne pourrait pas aimer une telle proposition. Ou certes certains chiens n’aimaient pas être dominé, surtout pas par une femelle. Mais il n’avait pas d’autre choix que de se plier. Elle était plus forte que lui. Et si il voulait protéger sa petite famille, il devait marcher au pas.

« Oh et bien sur…. Tu peux en parler à Juliette. Mais à personne d’autre. »

Elle ne voulait pas que cela vienne aux oreilles des civils ou pire des rebelles. Oh non personne ne devait savoir qu’elle les faisait chanter. D’ailleurs elle hésitait encore à en parler à Nolan. Oh à Jake elle n’en parlerait pas, il était trop… gentil… il avait un trop grand cœur et une trop grande morale. Il risquait de ne pas aimer ca. Autre fois c’était ce qui avait attiré Destiny, aujourd’hui c’était devenu irritant. Il ne semblait pas comprendre que les gens avaient besoin de dureté et non de gentillesse. C’était la gentillesse et l’amour qui avait tué Aela ! Au moins Nolan pouvait comprendre ca. Il était de son côté. Maintenant lui et elle travaillaient sur d’autres sujets que la conception des bébés. Et il n’aurait peu d’intérêt pour Alejandro. Néanmoins Destiny voulait être sure qu’un enfant pouvit naitre dans les circonstances hors des couveuses. Un enfant en bonne santé et d’une bonne ligné. Oui, elle gardait en tête de faire des couples que parfait, choisit biologiquement et non par l’attirance sexuelle. Alejandro et Juliette était son premier couple, ensuite venait tous les autres. Et elle comptait bien continuer son projet. Cependant pas dans l’immédiat. D’abord tester l’environnement actuel en utilisant ses deux cobayes. Par la suite elle s’occupera de créer des nouveaux couples.

« Alors… on a un accord ? »

Elle présentait sa main. Mais de toute manière il n’avait pas vraiment de choix. Il pouvait être heureux qu’elle était le genre de personne à toujours tenir ses promesses et qu’une fois qu’il aurait fait ce qu’elle voulait, il allait pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Juliette et lui ne risquaient rien.


_________________

They say a picture says a thousand words
But I would trade a thousand pictures to hear one of yours
And I'm jealous of the angels cause they see you every day
And I see you when I'm dreaming. But it doesn't feel the same.
I Miss You, Sis' RIP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mar 6 Jan - 19:34

Avait-il le choix? Non pas du tout. Il verra bien avec Juliette. La seule chose qu’Alejandro espérait c’était qu’elle souhaitait avoir un autre enfant… Qu’elle n’allait pas lui dire non ou d’attendre. Le délai de Destiny était vraiment court… Même si elle voulait d’un deuxième enfant pas sure que cela réussit du premier coup. Et si jamais Juliette lui demandait d’attendre…. Non il ne préférait pas y penser, car alors il ne savait pas ce qu’il devait faire. Lui dire pour Destiny ? Son monde risquait de s’écrouler et elle aurait peur de tout perdre si elle ne tombait pas enceinte… il ne voulait pas lui faire ca. Alors que devait-il faire ? Jouer le salaud et changer ses pilules ? Pouvait-il réellement lui faire ca ? Jouer l’accident qui risque parfois d’arriver ? Elle ne le soupçonnera pas. Elle l’aimait de trop, et n’ira jamais penser qu’il l’ai fait expres.. Mais est-ce que lui il pouvait vivre avec un acte pareil ? Il n’en savait rien. Mais il allait bien vite le découvrir… Car il n’avait guère d’autre choix que de dire à Destiny qu’il acceptait. Contre tout envie, sa main allait à la rencontre de la jeune femme. Il la détestait à ce moment.

« Oui. On a un accord…. Mais le délai est bien court… le délai dans la couveuse avait été plus longue… »

Il n’était pas sure d’y arriver, mais il ne voulait pas enser à ce qu’il risquait d’arriver si elle ne tombeait pas enceinte. Il ne voulait pas la perdre, ni elle ni Raphaël. C’était tout ce qu’il avait au monde, et même si il ne l’aurait jamais cru, il était heureux avec ce qu’il avait. Il ne pouvait pas tout perdre à cause d’une scientifique complétement dingue. Tout à coup il pensait aux nouveaux horizons qui avaient été emprisonnés contre leur grès…. Il se réalisa que c’était tout à fait possible. Que Destiny Snow en était bien capable. Et ça le dégoutait. Il l’amenait jusqu’à la porte. Il ne pouvait pas supporter encore plus sa présence. Elle avait obtenu ce qu’elle voulait, alors qu’elle quitte cette maison avant que Juliette ne revienne. Car il avait prit la décision de ne pas lui en parler. Il ne voulait pas briser son bonheur par la crainte et la peur du gouvernement.

« Au revoir Madame Snow. »



_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


TÊTE — Le Nez
avatar

Destiny Snow


TÊTE — Le Nez

arrivé(e) le : : 17/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 612
emploi : : responsable du nez


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Lun 12 Jan - 23:05

Certes les délais dans les couveuses ont toujours été plus longues. Mais Destiny avait perdu beaucoup de patience. Elle voulait voir évoluer les choses, et l’attente était devenu trop longue pour elle. Elle se contentait d’hausser les épaules.

« Peut-etre bien… Mais je ne changerais pas d’avis. Tu as le temps que je t’ai donné. Dépasse ce délais sans résultat et tu peux être sure que je garderais ma promesse… Tu ne verras plus jamais ton fils. »

Oui, Destiny avait toujours gardé ses promesses. Même les négatives elle comptait les garder. Alors Alejandro avait plutôt intérêt de s’y mettre s’il tenait à garder sa famille uni et heureux. Elle le suivait jusqu’à la porte, comprenant bien qu’il ne voulait plus la voir ici. Oh cette animosité, elle s’en fichait bien. Disons qu’elle avait l’habitude. Même avec Alejandro elle en avait eu l’habitude. Les gens ne suivent pas toujours bien les règles qu’on leur impose. Alors parfois il fallait les pousser dans une certaine direction… Et bien sûr cela ne leur plait pas toujours. Mais du moins il avait fini par s’agenouiller, il avait accepté l’accord et encore une fois elle avait gagné. Maintenant espérons pour lui qu’il n’a pas perdu ses plumes et qu’il arrivera à mettre Juliette enceinte… une nouvelle fois.

« Au revoir Alejandro… A bientôt. »

Ah la journée s’annonçait très belle. Destiny se sentait comme si elle venait de réaliser une merveille, comme si elle avait fait une bonne action. Oui, il faut avouer qu’elle n’était surement pas sur la même longueur d’ondes que la majorité des gens. Mais c’est bien connu que lorsque le cerveau humain atteint un QI trop haut… les capacités sociales diminuent. Et Destiny avait toujours eu du mal à comprendre les sentiments des autres. L’empathie n’était pas son fort… Cela avait été le fort d’Aela…


FIN pour Destiny

_________________

They say a picture says a thousand words
But I would trade a thousand pictures to hear one of yours
And I'm jealous of the angels cause they see you every day
And I see you when I'm dreaming. But it doesn't feel the same.
I Miss You, Sis' RIP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mar 20 Jan - 20:37

A peine que la porte se referma, qu’un deuxième bruit sourd venait aux oreilles de notre italien. Quelques secondes après il sentit une douleur remonter de sa main à son cerveau. Lorsqu’il avait refermé la porte derrière Madame Snow, il avait marché jusqu’au salon ou il empoignait la première chose qu’il voyait. Sa main avait traversé la vitrine et il n’avait même pas entendu le verre se briser. La seule chose qu’il remarquait en sentant la douleur, c’était son sang qui était en train de créer des tâches sur le tapis. Une injure dans sa langue natale ne tardait pas à franchir ses lèvres. Il courait jusqu’à la cuisine, ou il mit sa main sous l’eau froide. Encore une chance il ne voyait aucun morceau de verre dans sa main. C’était bon signe. De plus il arrivait à bouger sa main sans trop de souffrance. Bon c’était une belle blessure et il ne savait pas encore comment expliquer cela à Juliette… Il entoura sa main d’un essuie avant d’aller voir les dégâts crées dans le salon. Sa rage était toujours en train de bouillir au fond de lui, mais le fait de s’être défoulé contre la vitrine… Bah ca l’avait quand même un peu calmé, surtout que maintenant qu’il en sentait les conséquences et qu’il les voyait… Encore quelques chose qu’il aurait du mal à expliquer à sa belle…. Et merde… Deuxième injure en si peu de temps. Avec sa main encore valide il commençait à ramasser les morceaux de verres cassées, lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir et la voix joyeuse de Juliette qui remplissait la maison. Troisième injure. Pourquoi fallait-il qu’elle rentre déjà… C’est avec une grimace qu’il sortait du salon pour aller à sa rencontre. Sa main blessée derrière son dos.

« Promet-moi de ne pas de ne pas te fâcher ni de te moquer de moi…. »

Oui il avait l’air de saluer quelqu’un. Très vite il ne tardait pas à sortir sa main de derrière son dos et de lui montrer sa main dans un essuie remplit de sang. Ouais bon bah il n’était pas très doué pour s’auto-soigner. Il n’avait pas prit des cours d’infirmier. Mais il savait bien qu’elle allait très vite commencer à s’inquiéter hors il ne voulait pas ca, du tout. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle il ne voulait pas lui parler de la visite courtois de Destiny.

« Ne t’inquiète pas, ca ne fait pas très mal… Puis c’est ma faute… j’ai été maladroit et… l’araignée était plus malin que moi. »

Oui on met tout sur une troisième personne… Typique hein… mais puis il devait bien trouver un mensonge pourquoi il a tapé dans la vitrine… Maintenant dans sa tête son mensonge sonnait bien mieux qu’une fois sorti.

_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Femme
avatar

Juliette C. Carter


NOUVEL HORIZON — Femme

arrivé(e) le : : 30/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 84
emploi : : Nouvelle Horizon
Localisation : Belfast


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Dim 8 Fév - 22:11

Finalement j'avais été seule faire quelques achats. Mais je m'étais dépêché, j'avais horreur de ça d'être loin de Raphaël. Malgré moi, j'avais toujours l'impression qu'il allait lui arriver quelque chose pendant que je n'étais pas là et cette idée me rendait malade. Alors après être allé à la pharmacie et au supermarché je rentrais vite à la maison. J'avais l'impression d'être parti des heures alors qu'à mon avis si j'avais dû m'absenter une heure c'était littéralement le bout du monde. Alejandro avait du faire cuire les pâtes et Raphael devait être réveillé. Je poussais la porte et je déposais mes courses dans l'entrée tout en appelant Alejandro.

"Mon amour c'est moi."

Pas de réponses. Il devait être occupé avec le petit. J'entrais plus en avant dans la maison et je tombais nez à nez avec Alejandro. Il y avait du verre brisé partout par terre, la vitrine était en miettes, il cachait sa main derrière son dos...et je ne voyais pas Raphaël. Mon bouche s'ouvrit de stupéfaction quand il me montrait sa main maladroitement recouverte d'essuie tout et en sang. Ça gouttait même par terre...Je ne bougeais même pas. A vrai dire j'avais même du mal à enregistrer ce qu'il était en train de me dire. Une araignée? A main nues sur la fenêtre? Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire!!

" Où est mon fils Alejandro?? Il est où?"

C'était plus fort que moi, je sentais le sang battre dans mes tempes. Alejandro était là la main en sang, la vitre était explosée, je priais pour qu'il soit simplement endormi dans son lit, même si vu l'heure je trouvais ça étonnant. Je n'étais pas fâchée et je ne criais pas c'était simplement une question. Je voulais savoir où était mon fils. Et rapidement si possible. J'avançais quand même et je pris sa main dans la mienne afin de voir l'étendu des dégâts. Je soulevais légèrement le papier...il était vraiment bien amoché même si avec tout ce sang je ne voyais pas grand chose. Néanmoins je relevais la tête attendant ma réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mar 24 Mar - 21:57



“Dans sa chambre…. Il est dans sa chambre.” J’avoue… Sur le coup j’étais très surprit de la reaction de Juliette. Maintenant vous allez me dire que c’est tout à fait normale d’avoir une telle reaction et de s’inquiéter pour son enfant, que c’est la première pensée qui vous vient à votre esprit. Maintenant je me sentais quand même blessé. Elle pensait quoi? Qu’est-ce qu’elle pensait bien qui était arrive ici? Sachant très bien qu’elle allait immédiatement verifier mes dires, je la regardais partir direction la chambre de notre fils. Dès qu’elle était monté, je laissais échapper un grand soupir. Pourquoi j’étais si con? D’habitude j’étais plus doué pour sortir des mensonges…. Mouais maintenant généralement j’ai plus de temps pour trouver quelque chose qui tient la route… Je me grattais la tête et commencais à ramasser les morceaux de verre qui trainait sur le tapis. J’essayais d’oublier la discussion entre Destiny et moi… mais c’était impossible à effacer de mon esprit. Elle venait d’y injecter un venin qui touchait tout à quoi je tenais. J’avais terminé de ramasser les morceaux lorsque je voyais Juliette descendre, notre fils dans ses bras. Je levais mon regard sur elle. A quoi avait-elle pensé? Pensait-elle vraiment que j’aurais permit que quelque chose arrive à lui? Non plutot mourir que de laisser quelque chose leur arriver, à lui et à elle. Je ferais tout pour que rien ne leur arrive, même si pour cela je devais vendre mon âme à la diablesse. Je savais bien qu’elle avait du mal à gomber mon histoire de l’araignée… Et comment lui en vouloir. C’était vraiment le pire des pires mensonges que j’aurais pu sortir… Néanmoins je refusais de dire la vérité, il n’avait même pas un meilleur mensonge qui me venait à l’esprit. Je voyais cependant que son inquiétude avait diminué maintenant qu’elle voyait que notre fils allait bien. Alors du coup, je passe à un autre sujet, comme ci de rien était.

“Tu as trouvé tout ce qu’il te fallait?”

_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Femme
avatar

Juliette C. Carter


NOUVEL HORIZON — Femme

arrivé(e) le : : 30/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 84
emploi : : Nouvelle Horizon
Localisation : Belfast


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mar 7 Avr - 21:38

Alejandro me regardait surpris de ma question. Je voulais dire quelque chose mais c'était plus fort que moi je tournais les talons et je me rendis dans sa chambre. Ce moment de panique que je vivais ne se calma que quand je vis Raphaël couché tranquillement dans son lit. Il avait les yeux grands ouverts et regardait son mobile en agitant les mains comme pour attraper les petits oiseaux suspendus. Je trouvais ça un peu étrange ce n'était pas dans ses habitudes de rester sagement dans son lit. Je m'approchais et je le pris contre moi ce qui finit de me calmer. Je le berçais doucement en me demandant pourquoi j'avais paniqué comme ça à propos de Raphaël. J'aurais du m'inquiéter pour Alejandro c'était lui qui était blessé...mais instinctivement je n'avais pensé qu'à mon fils. Avec mon fils dans les bras je redescendis vers le salon où était Alejandro. Je ne sais pas pourquoi mais je n'avais plus aucune envie de le poser alors j'attrapais mon écharpe de portage dans la salle de bain et je calais rapidement Raphaël dedans. J'avais l'impression d'être une maman africaine prête à aller travailler au champ: mon fils lovait contre moi mais mes bras et mes mains libres. Quand j'entrais dans le salon Alejandro était en train de nettoyer les morceaux de verre. En attendant la vitre était cassé on allait être embêté...

" Oui oui... Écoute...Je suis désolé j'ai paniqué..." Je m'approchais de lui et je regardais de nouveau sa main. "Je crois qu'il va falloir aller chez le docteur c'est bien coupé..." Il ne pouvait pas rester avec la main entaillée comme ça. "Bon alors explique moi c'est quoi cette histoire d'araignée?? Depuis quand tu les écrases de toutes tes forces à mains nues? Tu as dû faire un boucan d'enfer et faire peur à Raphaël parce que je les trouvé réveillé dans son lit mais il ne disait rien..."

Personnellement cette histoire d'araignée je trouvais ça plus que louche. Il avait voulu écraser une araignée, contre la fenêtre, avec son poing? Je ne sais pas quel était le problème mais quelque chose ne collait pas. La seule chose qui me rassurait c'était que sa main était la seule blessée il ne s'était donc pas battu, et Raphaël n'avait rien. Et puis de toute façon battu avec qui? Et pourquoi? Cette vitre brisée et sa main...je n'y comprenais rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mer 8 Avr - 21:17

Alejandro observait quelques minutes sa compagne avant d’hocher la tête. « C’est pas grave… je comprends. » A vrai dire il ne comprenait pas tout à fait sa réaction mais il savait que Raphael était toute sa vie et elle avait déjà perdu un enfant… Cela changeait surement quelque chose en soi. Alejandro avait du mal à s’imaginer de perdre Raphaël. Non cela était une chose imaginable dans son esprit. Alors oui, il pouvait comprendre la peur de Juliette de perdre un autre enfant. Mais elle devrait quand même savoir que tant qu’il tenait debout rien n’arriverait à leur fils. D’abord il fallait le tuer. Quand elle parlait du bruit que tout cela avait causé, il soupira. « Oui… Je sais. »Alejandro se grattait la tête. Elle avait raison, le petit avait surement eu peur. Son autre main glissait sur le visage de son fils ; « Je suis désolé, bonhomme. « Finalement son regard se posait sur Juliette qui examinait sa main. Un docteur ? L’hopital ? Non, il secoua la tête. Il n’aimait pas les toubibs. Puis il n’avait pas spécialement envie de se pointer dans un endroit qui était encore mieux surveillé que la prison elle-même. Tous les faits et gestes des citoyens venaient sans aucune hésitation, aux oreilles de la tête. Et il n’avait pas trop envie qu’on découvre que quelques minutes après la visite de Madame Snow il s’est blessé stupidement. Puis même si Juliette ne posait pas beaucoup de questions, le médecin et les hommes du doigt n’allaient pas la laisser tranquille aussi facilement.

« C’est un gentil gamin… Mais j’avoue que la prochaine fois que je vois une araignée… je devrais mieux la laisser tranquille…. Je n’aime vraiment pas ces bestioles… J’ai sous-estimé ma propre force… » Ouais… Disons qu’il a surtout sous-estimé l’adrénaline et la colère. Impulsive… ouais, il avait toujours été trop impulsive… Enfin trop tard pour y changer quoi ce soit. « Ecoute… Oublions cette histoire…. Je suis désolé, je te promet que je ne casserais plus rien. »

_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Femme
avatar

Juliette C. Carter


NOUVEL HORIZON — Femme

arrivé(e) le : : 30/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 84
emploi : : Nouvelle Horizon
Localisation : Belfast


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Jeu 9 Avr - 21:14

Sa main caressait la joue de Raphaël et je trouvais son geste vraiment attendrissant. Ma peur avait été complètement disproportionnée tout à l'heure. Mais c'était plus fort que moi. J'avais tellement craint de le perdre comme j'avais perdu ma fille...J'étais comme une louve avec son louveteau: je le protégeais plus que de raison. Si je m'étais écoutée je ne l'aurais jamais laissé. J'aurais dormi avec lui, mangé avec lui. Mais heureusement mon bon sens et Alejandro étaient là pour me ramener à la raison. Parce que je sentais bien que le laisser même pour quelques minutes me coûtait. Il faudrait que je fasse attention. Le protéger oui mais l'étouffer non. Quoi qu'il en soit il refusait d'aller voir un docteur pour sa blessure. Personnellement j'aurais préféré mais je savais bien que je ne le ferais pas changer d'avis.

" Très bien mais je te préviens si ça s'infecte ou si demain on se rend compte que c'est très profond on ira à l’hôpital directement. En attendant laisse moi soigner ça!" Quand à l'histoire de l'araignée..." La prochaine fois essaye de ne pas me saccager la maison juste pour une malheureuse araignée!" Je plaisantais parce qu'il n'aimait pas trop ça les araignées. Sa réaction me paraissait un peu énorme mais je n'avais plus envie de me prendre la tête avec ça et je n'avais aucune raison de ne pas le croire.

Je partis dans la salle de bain et je revins avec du désinfectant et de quoi bander sa main. Tandis que je lui nettoyer la main je jetais un coup d'oeil vers la cuisine. "Tu as fait à manger au fait? J'ai super faim...D'ailleurs Raphaël aussi ne va pas tarder à avoir faim." Monsieur commençait à grogner signe annonciateur d'une envie de téter rapide! C'était un vrai petit glouton! Lui ça serait rapide de le rassasier mais j'espérais que le plat de pâtes était copieux j'avais vraiment faim! Peut être que se faire une belle peur ça ouvre l'appétit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Sam 11 Avr - 10:50

Trop heureux… Le bonheur attire le malheur. C’est ce que sa mère lui avait dit… elle n’avait pas tort. Il avait été trop heureux pour que la vie ne devait pas s’en mêler. Dans son malheur qui avait pris le visage de Destiny Snow, il avait encore une petite chance… Destiny n’allait pas le dénoncer. Si ils allaient avoir un deuxième enfant, Alejandro comptait bien tout faire pour que Juliette ne découvre jamais la mascarade, et il osait espérer que Destiny jouerait la comédie avec. Elle n’avait rien à gagner de mettre du vinaigre dans le vin. Il se vidait l’esprit. Il ne devait pas penser à elle. Cela ne faisait que monter encore plus de colère en lui, alors il se focalisait sur Juliette et Raphaël. Elle parlait encore de l’hopital et des toubibs ? Il haussait les épaules.

« Ouais ouais on verra demain. »

Néanmoins il laissait quand même Juliette prendre soin de sa main. Il lui fit une grimace quand elle parlait de l’araignée et de la maison.

« C’est pas ma faute. Je n’ai pas l’habitude d’avoir des araignées comme animal de compagnie… Avant les femmes de ménage faisaient tellement bien leur travail que je n’en croissais aucune. »

Bah quoi ? Il était un emmerdeur elle le savait bien. Il lui sourit avant de grimacer parce qu’elle nettoyait sa main. Bah quoi ? Ca fait un mal de fou. Vous ne pouvez pas vous l’imaginer. Nourriture ? Ah oui, c’est vrai les pâtes ! Heureusement qu’il avait fini de tout préparer avant l’arrivée de la mauvaise sorcière. Car avec ca il avait complétement tout oublié.

« C’est prêt. Faut juste un peu les réchauffer et le tour est joué. Tu vas pouvoir gouter à des vrais pâtes ! »

Il sourit et allait d’un coup dans la cuisine, préparer les assiettes. Quelques minutes plus tard, il servait le tout à table. Il sourit. Il avait oublié comment sa journée avait débuté. Non il ne pensait plus à Destiny. Mais il savait que ce soir elle allait à nouveau rentrer dans son esprit. Et il n’avait pas recu beaucoup de temps. Et il ne savait pas comment Juliette allait réagir. Voulait-elle un deuxième ? Aucune idée, cette question ne s’était jamais posé…. Maintenant il allait devoir le faire… Mais plus tard. Là il voulait simplement profiter d’un bon petit repas.


_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Femme
avatar

Juliette C. Carter


NOUVEL HORIZON — Femme

arrivé(e) le : : 30/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 84
emploi : : Nouvelle Horizon
Localisation : Belfast


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Jeu 28 Mai - 21:36

Je levais les yeux au ciel à sa remarque...les femmes de ménage!! Bien sûr nous n'avions pas de femme de ménage. Je ne voyais pas bien d'ailleurs pour quoi faire il me semblait que nous tenions la maison correctement. Et puis de toute façon nous n'en avions pas les moyens. Il m'étonnerait grandement que le gouvernement accepte de nous payer des domestiques...quoi que l'idée pourrait être sympa! Je songeais un instant qu'il faudrait d'ailleurs peut être nous remettre au travail un jour. La maison nous était fourni parle gouvernement et nous étions payé pour avoir cet enfant mais maintenant que Raphaël était là, ils n'allaient peut être pas nous entretenir toute notre vie. Il faudrait que j'en touche un mot à Alejandro.

" Si tu veux bien excuser la pauvre femme qui fait le ménage dans cette maison d'avoir oublié cette araignée!!" Bien sûr je plaisantais, j'aimais bien le taquiner. Je ne pus d'ailleurs m'empêcher de rire doucement en le voyant grimacer pendant que je soignais sa main. Maintenant que c'était fait et que les pâtes étaient prêtes nous passions à table. Goûter des vrais pâtes j'en rêvais! J'installais Raphaël dans un transat non loin de nous pendant qu'Alejandro finissait de mettre la table. Il faut bien reconnaître que ses pâtes surpassaient largement les miennes. Je le regardais avec un sourire en coin pendant que je dévorais mon assiette. "Pas mal..."

C'était mieux que pas mal évidemment d'ailleurs il faudrait que l'on songe à ce qu'il devienne l'unique cuisinier de cette maison. Bon nous serions peut être contraint de manger des pâtes matin, midi et soir. Mais si elles étaient bonnes?! Je mangeais en regardant Raphaël régulièrement. Il était tellement beau.

" Le temps est doux on pourrait aller faire une petite ballade après? " Le soleil était agréable et je n'aimais pas passé mes journées enfermées. Et j'avais déjà remarqué que le petit adorait les ballades. En écharpe quand on le portait ou dans sa poussette c'était les yeux grands ouverts tout du long. Il ne fait pas parti des bébés qui s'endorme en ballade c'est déjà un vrai curieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Homme
avatar

Alejandro J. Del Monte


NOUVEL HORIZON — Homme

arrivé(e) le : : 01/01/2013
j'ai beaucoup participé : : 106
emploi : : Prince héritier


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Open

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Lun 22 Juin - 11:39

C’était affreux…. J’étais entrain de mentir à Juliette. Elle avait fini par marcher et à croire mon stupide mensonge sur l’araignée. Elle en riait même… Moi c’était un sourire forcé que je devais lui renvoyer. Je me sentais si mal, si mauvais. Mais est-ce que j’avais réellement le choix ? J’aimais Juliette, plus que tout. Elle était ma vie, mon univers. Mais elle était heureuse, elle aimait sa vie. Si je devais lui dire ce qu’on était obligé de faire… Son bonheur se brisera, elle se sentira à nouveau coincée, prise au piège et je ne pouvais pas lui faire ça. Elle était déjà passé par l’enfer, je ne pouvais pas lui faire revivre un autre enfer. Alors malgré que je me sentis vraiment mal, je m’obligeais à lui mentir. Au fond j’étais un bon menteur, ça m’arrivait plus qu’une fois de mentir, mais pas à elle. Mais je me persuadais de ne pas avoir d’autre solution. Alors j’allais faire la cuisine et m’obligeais à y mettre toutes mes idées. Je lui servais les pâtes et attendit avec impatience de voir sa réaction. Néanmoins en entendant ses paroles, je ne put que me sentir vexé, croisant les bras sur ma poitrine.

» Pas mal ? C’est ca ton verdict?”

Mais en voyant à quelle vitesse elle terminait son plat, je compris bien vite qu’elle ne faisait que de me taquiner. Et un sourire se désignait sur mes lèvres. Je mangeais à mon tour. Hochant la tête à sa question, un peu d’air ne pouvait que faire du bien.

« Oui, bonne idée. »

Il devait parler du futur bébé… Il n’avait pas envie, mais Destiny lui avait bien dit qu’il n’avait pas beaucoup de temps. Alors il devait bien aborder le sujet avec elle. Question de voir si elle voulait avoir un deuxième ou pas. Il croisait les doigts pour qu’elle dise oui, car il craignait de devoir la mettre enceinte contre son envie. Il ne voulait pas jouer à un tel jeu.

« Tu ne m’a jamais dit si tu souhaitais encore avoir des enfants? «

Et voilà la question venait d’être lancé, maintenant il ne restait plus qu’à attendre… Attendre la réponse de Juliette. Il commençait à débarrasser la table, et se dit qu’il devrait peut-etre dire son avis avant qu’elle ait le temps de fabriquer le sien ?

« Moi en tant que fils unique j’ai toujours voulu avoir une grande famille, deux, trois enfants. Je ne dirais même pas non à quatre. »

Il sourit et se tournait vers elle.

« Et toi ? »


_________________
J'ai une tante, qui, quand elle vous sert quelque chose dit toujours « Tu m'dis stop ». Ma tante dirait « Dites stop », et bien sûr, on ne le fait jamais. On ne dit jamais stop, parce qu'il y a toujours la possibilité d'avoir plus. Plus d'alcool, plus d'amour, plus de tout, plus c'est toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


NOUVEL HORIZON — Femme
avatar

Juliette C. Carter


NOUVEL HORIZON — Femme

arrivé(e) le : : 30/12/2012
j'ai beaucoup participé : : 84
emploi : : Nouvelle Horizon
Localisation : Belfast


Qui suis-je ?
Disponibilité RP :: Closed

MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   Mer 8 Juil - 14:59

Les pâtes d'Alejandro était délicieuse et je me régalais même si je le taquinais en lui disant le contraire. C'était agréable un homme qui savait cuisiner. Et en plus il m'aidait beaucoup avec Raphaël et à la maison. J'étais vraiment chanceuse de l'avoir. Et d'avoir notre bébé. Tout allait parfaitement bien dans mon petit univers et j'espérais que rien ne viendrait changer ça. Je proposais une ballade à vélo mais Alejandro m'entraînait vers un autre sujet de conversation. Un autre enfant? Je n'y avais pas réfléchi vraiment à vrai dire Raphaël était encore si petit que ça ne m'était même pas venu à l'esprit. Alejandro par contre semblait y avoir réfléchi! Trois ou quatre enfants? Ça faisait peut être un peu beaucoup non? Je ne savais pas si je me voyais à la tête d'une famille nombreuse.

" Trois ou quatre ça me paraît beaucoup! Il faut pouvoir les élever après!"

Et oui il fallait une grande maison, une voiture conséquente, pouvoir les habiller, payer leurs études et j'en passe! Ça coûtait cher un enfant mine de rien. Mais bon je ne me voyais pas non plus laisser Raphaël être un enfant unique, alors oui je me voyais bien avec au moins un autre enfant.

" Mais je n'ai rien contre l'idée d'avoir un autre enfant. Mais plus tard quand Raphaël sera plus grand, dans un an ou deux peut être."

J'étais pour l'instant totalement focalisé sur Raphaël et je n'avais pas tout de suite envie de me relancer dans une grossesse, un accouchement. Pas que ça se soit mal passé pour Raphaël mais c'est éprouvant quand même! Et je voulais profiter de mon bébé, sans avoir à me soucier de rien d'autre que de lui. Pour l'instant il était tout ce qui m'intéressait et je n'avais pas envie d'avoir un autre enfant immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: N'ouvrez jamais la porte au diable...   

Revenir en haut Aller en bas
 

N'ouvrez jamais la porte au diable...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ IN SECULA SECULORUM :: Autres Lieux :: « Quartier Résidentiel » :: Maison d'Alejandro J. Del Monte & Juliette C. Carter-